Stage/formation ARBU01 -Taille d’hiver des rosiers

Objectif
Apprendre à tailler les rosiers en hiver pendant leur période de dormance, de toutes tailles et de tous ports, à rénover les rosiers abîmés, mais aussi à entretenir et amender les parterres de rosiers.

Moyens pédagogiques
Les stages ont lieu dans un jardin pédagogique comprenant une roseraie comptant plus de cent cinquante variétés de rosiers de tous ports et tailles : rosiers paysagers et couvre sols, rosiers buissons, tiges, et pleureurs, ainsi que des rosiers grimpants installés en pergolas ou en façades de maisons.

Programme
Le stage commence par une session théorique qui permet de cerner les enjeux pour le végétal étudié :
– La classification des espèces de rosiers et les contraintes qui en découlent – Les différentes sortes de taille : selon l’espèce du rosier, l’effet recherché et le support disponible
– L’évolution des rosiers dans le temps : hauteur et volume
– Les tailles particulières : rosiers paysagers, rosiers lianes
– Les soins à apporter aux rosiers âgés ou abîmés par des travaux : diagnostic de vitalité et recépage.

Exercices pratiques
Lorsque les bases théoriques sont assurées, on aborde la pratique à la roseraie, d’abord en groupe, pour que chacun gagne de l’assurance, puis chaque stagiaire taille seul des rosiers. Les exercices consistent à :
– Reconnaître des rosiers sur plusieurs sites
– Effectuer une taille de formation sur de jeunes rosiers : choisir les supports nécessaires ainsi que les liens et attaches
– Tailler et palisser des rosiers grimpants et lianes (exercices effectués à plusieurs élèves)
– Soigner des rosiers âgés ou abîmés : exemple de taille de régénérescence
– Repérer quels rosiers ne doivent pas être taillés sévèrement en hiver (non remontants).
– Mise en œuvre d’un calendrier de taille pour les rosiers de son jardin.

Taille et palissage du rosier grimpant ‘Alchimiste

Si les élèves le souhaitent, ils peuvent apporter des photos de leur jardin et de leurs arbustes fruitiers pour discussion en groupe. Toutefois, à la fin du stage, chacun aura en principe acquis l’autonomie nécessaire pour effectuer son propre diagnostic et savoir comment procéder.
Chaque stage a lieu à la saison où les soins décrits doivent être effectués au jardin de façon à ce que chacun puisse tout de suite mettre en pratique dans son jardin ce qu’il a appris durant le stage.