Le verger conservatoire

Vue générale

Créé en 2008 en réponse à un appel d’offres du Conseil régional de Bourgogne pour la ‘Sauvegarde des variétés fruitières bourguignonnes’, le but de ce verger conservatoire est de protéger la diversité variétale. Il est conçu comme un lieu de promenade et de démonstration dans le but d’intéresser un maximum de visiteurs à la culture des arbres fruitiers. Comme pour le verger palissé, l’aspect esthétique se veut soigné et on cherche à aiguiser la curiosité des visiteurs en montrant aussi bien des variétés de fruits inhabituelles que différentes façons de les conduire.  Le verger est organisé en forme de cadran solaire dont le centre est un puzzle minéral et ses rayons des rangs de petits fruits. L’ensemble est cintré de rangs d’arbres fruitiers et protégé par une haie de charmes et d’érables champêtres.

Plan du verger conservatoire (PDF)

Les variétés au verger

Les arbres fruitiers

L’association ‘Les Croqueurs de Pommes’, la Chambre d’Agriculture de Côte d’Or, le Parc naturel régional du Morvan et l’université de Dijon ont établi une liste de variétés à protéger en priorité, liste qui a été reprise dans l’appel à projets du Conseil régional de Bourgogne. On peut retrouver les détails pomologiques concernant chacune de ces variétés dans un ouvrage édité par le Parc naturel régional du Morvan : ‘Les Variétés Fruitières Anciennes à Propager en Morvan et dans les Terrains Périphériques’ (Cahiers scientifiques N°3 – 2003).

Le verger conservatoire du jardin des Merlettes n’a pas d’autre prétention que de présenter le travail des recherches déjà effectuées et de permettre aux visiteurs de la Nièvre et des alentours de reconnaître certains fruits qu’ils ont sans doute déjà dans leur jardin sans les avoir identifiés. Un autre but est de donner aux visiteurs l’envie de planter des variétés appartenant au patrimoine régional.

Les variétés présentes au jardin comprennent :

  • Des pommiers : 12 variétés locales, conduites en gobelet sur un tronc très court
  • Des poiriers : 10 variétés de collection, conduites en fuseau
  • Des néfliers : 4 variétés dont une locale, en buisson libre
  • Des pruniers : 4 variétés locales et 6 variétés localement adaptées, conduites en fuseau

Liste des arbres fruitiers du verger conservatoire (Février 2013)

Les petits fruits

De nombreuses variétés de petits fruits ont été plantées, pour permettre aux visiteurs de goûter les différences. Les fruits les plus gros ne sont pas toujours les plus goûteux, et parfois si. Les peaux des uns sont croquantes, les autres sont fines. Certains fruits sont si acides que la langue pique, d’autres fondent en bouche. A essayer, absolument.

  • Des cassissiers : 8 variétés à l’arôme incomparable

Cassis 1Cassis 2Cassis 3

  • Des groseilliers : 7 variétés et deux variétés de groseilliers à maquereaux. Même ceux qui n’aiment pas les groseilles crues trouveront à se satisfaire.

Groseille Fertile de PalluauGroseille Rose de ChampagneGroseille Versaillaise rouge

  • Des framboisiers : 10 variétés au jardin conservatoire et 10 autres près du verger palissé. Il s’agit en particulier de vérifier lesquelles s’adaptent au climat et au sol du jardin. Et bien sûr, certaines ont du mal alors que d’autres envahissent tout et cherchent à s’échapper du parterre..

Framboises rang

  • Des mûriers : 6 variétés conduites en haies sur contre-espaliers. Les mûres, de même que les framboises, mettent du temps (trois ans environ) à s’installer dans notre terre lourde. Mais ensuite, quelle force !

Mûrier TayberryMûrier Thornfree de prèsMûrier Thornfree

Pour les petits fruits, des variétés locales ont été choisies chaque fois que possible. L’idée est ici encore de montrer aux visiteurs l’éventail des choix possibles et les différences entre les variétés tant au niveau de la robustesse et de la résistance aux maladies que de la fructification et des dates de maturité des fruits.

Liste des petits fruits du conservatoire

Un plan de plantation en forme de cadran solaire

Pour rendre le projet plus attrayant pour les visiteurs, nous avons adopté  un plan de plantation qui suit le dessin d’un cadran solaire.

Construction du gnomon (septembre 2009)Cadran en hiver 2Parterres de petits fruits (février 2009)

Le centre du cadran est occupé par une mosaïque de sables locaux : sable de Loire, sable ocré du jardin et gravier fin de l’Yonne. Les rayons proches du centre du cadran sont organisés en plate bandes et plantés  de petits fruits :

  • La largeur  des parterres est de 1 mètre. De plus, ils ont été rehaussés de 20cm  pour permettre un meilleur drainage de ce terrain argilo-limoneux.
  • L’orientation des parterres correspond aux heures d’un cadran solaire ordinaire.
  • La longueur des ombres projetées par les rayons du soleil varient selon les heures de la journée mais aussi au cours de l’année. Elles évoluent ainsi le long de deux paraboles, entre une longueur maximum (au solstice d’hiver, parabole orientée vers le haut) et une taille minimum (au solstice d’été, parabole orientée vers le bas) qui correspondent à l’azimut du soleil.  Les ombres projetées au cours de la journée des deux solstices sont matérialisées par un repère au sol. Une troisième ligne (en bleu sur le schéma), toute droite,  correspond aux équinoxes d’automne et de printemps. Le gnomon n’est donc pas un cadran solaire qui indique les heures de la journée mais plutôt un calendrier annuel qui peut être aisément gradué.

Plan détaillé du cadran solaire

Coordonnées des lignes horaires du cadran solaire

Les formes fruitières des arbustes

Les cassis

Ils sont en demi tige et  plantés tous les 1,50 mètres. C’est une forme traditionnelle pour ces arbustes en Bourgogne. Elle facilite beaucoup la cueillette et permet un bon ensoleillement des fruits. Elle est cependant difficile à tenir et il faut surveiller les rejets.

Cassissier Dessin

Les groseilliers

Ils sont conduits en touffe buissonnante, plantés tous les 1,30 mètres. Deux buissons de groseilliers à maquereaux sont conduits en petits cordons verticaux. Cette forme convient bien à ces fruitiers et simplifie beaucoup la cueillette qui peut autrement être ennuyeuse, compte tenu des très longues épines de ces arbustes.

Groseillier à maquereaux 'Freedonia'

Les framboisiers

Ils sont plantés à 0,60 mètre de distance, en quinconce sur deux rangées parallèles distantes de 0,60m

Les mûriers

Ils sont plantés à 6 mètres d’écart et seront palissés sur 4 hauteurs. Il leur faut plusieurs années pour s’installer. La vigueur de leurs pousses ensuite est impressionnante, d’où la nécessité de construire des contre espaliers pour les attacher.

Autour du cadran, les arbres fruitiers

Les arbres fruitiers sont plantés sur trois rangées en demi-cercle autour du cadran :

  • En premier rang, des poiriers formés en fuseaux, à 8 mètres d’écart

Poirier Catillac

  • En deuxième rang, des pommiers, formés en gobelets, à 7 mètres d’écart

Grosse Saulette photoGrosse Saulette Fiche

Compte tenu du grand nombre de variétés présentes dans ce verger conservatoire, il nous a semblé important de mettre en place une signalétique particulière. Cela a été possible grâce au concours du Conseil régional de Bourgogne qui a financé la fabrication de panneaux. Ceux ci sont disposés auprès de chaque arbre et indique sa variété et son espèce et les noms synonymes. Des panneaux sont également disposés à chaque extrémité de rang de petits fruits.

  • En troisième rang, des pruniers (tous les 12 mètres) et quelques néfliers.

Prunier Abbaye d'ArtonPrunier Ente BlanchePrunier Mirabelle de Flotow

Bien sûr, les arbres greffés depuis 2009 sont encore très petits. Les premiers fruits sont attendus en 2015 ou 2016. Mais les néfliers par exemple, poussent beaucoup plus vite que les autres arbres et portent déjà des fruits.

Néflier Monstrueuse d'EvreinoffNéflier sans pépin fleurNéflier précoce

Autour du cadran enfin, une haie plantée de charmes et d’érables champêtres protège le verger contre le vent du nord. Cette strate arbustive sera laissée libre.

Haie

La roseraie