Archive pour la catégorie ‘Insectes et maladies’

Résister à l’invasion des carpocapses

6 mars 2018

Le mauvais temps du printemps 2017 a anéanti les récoltes du Jardin des Merlettes. Mais dans certains endroits mieux protégés du froid, les fruits ont été épargnés, surtout en ce qui concerne les variétés bourguignonnes que l’on trouve encore dans de vieux vergers bien souvent abandonnés. Quand l’automne est arrivé, il a été temps de faire les comptes. Au jardin, les pommes étaient énormes. Mais les pommiers sont infestés de carpocapses et les fruits se perdent. C’est vraiment dommage !

Si votre pommier est dans ce cas et que la plupart de vos pommes finissent à la benne ou sur votre compost, cet article est pour vous. Nous vous présentons ici quelques informations de base en ce qui concerne le bien mal nommé ‘ver de la pomme’ et vous proposons quelques actions efficaces pour protéger vos fruits contre ce fléau… tout en restant ‘bio’. (suite…)


Panique au jardin : un nid de chenilles !

25 mai 2014

Drôle de rencontre cette semaine au jardin : ce superbe nid de chenilles installé sur un petit charme du jardin. Jugez par vous mêmes ! (suite…)


Rectification à propos des champignons saprophytes

17 février 2014

Un lecteur nous a fait remarquer que notre réponse à la question mystère de décembre « colporte une idée répandue mais fausse, qui voudrait qu’en enlevant le « chapeau » (la « fructification », terme pas plus correct) d’un champignon lignivore, on enlève aussi le problème qu’il pose.  (suite…)


Ravageurs et maladies au jardin : Partie 1 : repérer les soucis

9 février 2014

Certaines maladies reviennent chaque année, on le sait bien : la grippe en hiver et le rhume des foins au printemps. Au jardin, c’est pareil, certains fléaux attaquent nos plantes à certains moments de l’année. Pourtant, on a beau savoir que le mal va arriver, on se laisse souvent surprendre. Et quand on se rend compte que la maladie ou le prédateur sont là, le mal est déjà bien installé et souvent plus difficile à combattre.

Nous vous proposons ici quelques méthodes pour contrer les attaques des maladies cryptogamiques et des insectes et araignées les plus courants. (suite…)


Observer ses arbres fruitiers pour repérer les attaques d’insectes ravageurs ou de maladies

29 mai 2012

Comment protéger son jardin fruitier des attaques des multiples ravageurs et maladies qui l’assaillent au long de l’année ? Et comment le faire en douceur, c’est à dire, sans diminuer sa capacité à se défendre tout seul ? Une question qui préoccupe chaque jardinier : (suite…)


Des coccinelles… partout !

10 avril 2012

Il fait encore bien froid dans nos jardins, et les feuilles et les fleurs tardent à pousser. Mais elles ne se découragent pas et ont de nouveau investi nos jardins, prêtes à passer à l’offensive sur les pucerons qui ne manqueront pas d’éclore aux premières chaleurs.Vous n’en avez pas encore vu dans votre jardin ? Mais avez vous assez regardé ? Les insectes, c’est un peu comme (suite…)


Lutter contre les pucerons ? Il y a la coccinelle, bien sûr, mais pas seulement…

2 mai 2011

Avec le printemps et l’éruption de tendres pousses sur nos rosiers, arbustes et arbres fruitiers, un nouvel ennemi envahit les jardins ces temps ci : le puceron. Et chaque jardinier de sortir son arsenal de lutte : pulvérisations en tous genres, aspersions, et, pour les plus avertis, lâchers (ou poser) de coccinelles. C’est une bonne idée d’inviter ces insectes au jardin et de leur permettre de s’y installer durablement, mais on peut pousser plus loin cette réflexion. En effet, la coccinelle, ou Bête à bon Dieu, comme on l’appelait autrefois, est loin d’être le seul insecte efficace contre les pucerons. Il existe de nombreux autres auxiliaires (suite…)


Les forficules, des auxiliaires efficaces contre les pucerons

25 juillet 2010

Les perce oreilles (Forficula auricularia L. et Forficula pubescens Gêné.) ont en général mauvaise réputation. Les enfants craignent la pince (les cerques) qu’ils portent à l’extrémité de leur abdomen,  s’imaginant que ces petites bêtes pourraient les pincer comme le feraient des crabes. Les jardiniers les voient se faufiler rapidement sur les feuilles des arbres fruitiers et leur attribuent volontiers les dégâts qu’ils constatent sur leurs fruits. (suite…)