L’association Plante&Cité, un centre de ressources pour tous ceux qui se préoccupent de la Nature en Ville

27 mars 2018

Ce 27 mars 2018 s’est tenue à Paris l’assemblée générale de l’association Plante&Cité. C’est le moment de faire le point sur l’activité et de rappeler les missions de cette association qui existe depuis une dizaine d’années et dont le Jardin des Merlettes est membre depuis 2015. Elle regroupe des professionnels de toutes les filières liées à l’ingénierie de la nature en ville.

Les adhérents de Plante&Cité : 517 structures en 2017

  • Des collectivités territoriales, leurs établissements publics, les autres gestionnaires d’espaces verts ou naturels, les associations d’agents territoriaux gestionnaires d’espaces verts,
  • Des entreprises de la filière de l’horticulture et du paysage,
  • Des établissements de recherche, d’enseignement supérieur et de transfert de technologie,
  • Des établissements de formation technique ou organismes d’expérimentation ou de conseil disposant d’outils d’expérimentation ainsi que ceux qui procurent conseils et appui aux professionnels des collectivités territoriales,
  • Des entreprises d’agrofournitures,
  • Des fédérations professionnelles de la filière de l’horticulture et du paysage.

VEGEPOLYS, le CNFPT, l’UNEP, la Fédération Française du Paysage font ainsi partie de ses membres.

Activités et missions

L’originalité de Plante&Cité tient aux connections que ses travaux permettent d’établir entre les collectivités territoriales, les entreprises de la filière du paysage et les établissements de formation et de recherche.

Le centre technique

Il s’appuie sur son réseau d’adhérents et de partenaires pour identifier les problématiques prioritaires du terrain et développer de nouvelles connaissances et outils :

  • Organisation de programmes d’études et d’expérimentation
  • Animation d’expérimentations conduites en réseau avec des collectivités territoriales, des entreprises partenaires et des instituts techniques et scientifiques
  • Veille technique, mutualisation et diffusion de connaissances scientifiques et techniques vers les adhérents.

La Communication

Elle se fait au travers de différents supports :

Des sites internet

En plus de son site dédié (http://www.plante-et-cite.fr/) Plante&Cité participe au développement de plateformes et applications web :

Une publication annuelle

  • En 2014 : Les bienfaits du végétal en ville,
  • En 2015 : Mieux intégrer la flore spontanée en ville,
  • en 2016 : Des solutions végétales pour la ville,
  • en 2017 : Aménager et gérer avec frugalité.

Des journées techniques

En 2017 elles ont porté sur :

  • SITERRE ‘Construire des sols pour végétaliser la ville’ à Paris en mars,
  • Zéro phyto dans les cimetières à Versailles en mai,
  • Friches, délaissés urbains, espaces en attente, quels rôles et quelle place dans la ville à Marseille en septembre,
  • La gestion écologique des parcs des logements et entreprises : focus sur les arbustes à Angers en novembre.

En 2018 sont prévues des journées sur :

  • Le label ECOJARDIN à Paris en janvier,
  • La qualité biologique des sols urbains à Dijon en mai,
  • La gestion des couverts enherbés à Metz en juin,
  • La végétalisation du bâti à Paris, en juillet.

Des bulletins de veille, des webinaires, etc.

Les programmes d’études et d’expérimentations

Les études et travaux de recherche appliquée s’organisent autour de six thématiques

  • Agronomie, sols et conduite des végétaux, dont les programmes SITE(RRE) de sites pilotes de construction de sols.
  • PBI (Protection biologique intégrée) et gestion de la flore spontanée, dont les programmes SaveBuxus pour la protection des buis.
  • Innovation et choix des végétaux, dont l’application Floriscope, outil d’aide au choix et à la connaissance des végétaux.
  • Économie et management, dont les baromètres de Plante&Cité pour optimiser les pratiques d’entretien des espaces verts sur les plans environnemental, économique et organisationnel.
  • Écologie et biodiversité, dont le programme URBIO d’étude de la biodiversité urbaine, la gestion écologique des plantes envahissantes, etc.
  • Végétal, paysage et urbanisme, approches intégrées, dont le programme Nature4Cities qui recherche des solutions basées sur la nature pour la renaturation urbaine.

L’opération Capitale Française de la Biodiversité

Cette opération est organisée par Plante&Cité, Natureparif (à l’origine de l’opération en 2009 et devenu le département Biodiversité de l’IAU Ile-de-France), l’Agence française pour la biodiversité et l’ARPE PACA. Elle est soutenue par les ministères de la cohésion des territoires et de la transition écologique et solidaire et par le Secrétariat exécutif de la convention biologique des Nations Unies. Un comité scientifique et technique est en charge de l’évaluation des candidatures.

Activités

Ce concours s’adresse aux communes et intercommunalités françaises. Les objectifs de l’opération sont multiples : donner des idées d’action aux agents et élus des collectivités, créer du dialogue entre différents services et élus au sein de la collectivité, valoriser et promouvoir par le biais des trophées et enfin identification et partage mutuel des bonnes pratiques.

Le thème 2018 : « Conception et gestion écologique des espaces de nature »

Lauréats 2017

  • Muttersholtz (Bas Rhin) : Capitale française de la biodiversité
  • Rosny-sous-Bois (Seine Saint Denis) : Meilleure ville moyenne
  • Strasbourg (Bas Rhin) : Meilleure grande ville
  • La communauté de communes Val d’Ille-Aubigné (Ille-et-Vilaine) : Meilleure intercommunalité
  • 2 prix régionaux : Versailles (Ile de France) et Mouans-Sartoux (Alpes Maritime).

http://www.capitale-biodiversite.fr/


Laisser un commentaire