JOYEUSE ANNÉE 2018 A TOUS !

10 janvier 2018

Très heureuse année 2018 à tous, lecteurs de passage ou amis fidèles du jardin.

Si 2017 n’a pas été riche en nouveaux articles sur le site, à part les réponses au courrier des lecteurs sur le blog, pour autant nous n’étions pas inactifs et c’est un jardin renouvelé que tous pourront découvrir au printemps 2018 :

  • La roseraie a été agrandie et replantée en partie avec des variétés adaptées aux rudesses de notre plateau poyaudin.
  • Les arbres fruitiers ont fait l’objet de nouvelles expérimentation. Certaines tailles ont par exemple été remplacées par des arcatures prometteuses.
  • Au fruticetum, le jardin des arbustes, on plante à tout va  : l’automne 2017 a vu la première partie d’un chantier de plantation qui se poursuivra à l’automne 2018. On étoffe les parterres et on expérimente de nombreuses variétés adaptées aux sols hydromorphes.
  • Côté plantes vivaces, le parterre central du jardin est terminé et offrira en avril et mai un tableau d’iris et pivoines en folie !

Et du côté des formations :

  • Certains cours très demandés sont dédoublés. C’est le cas du stage ‘taille des fruitiers à pépins’ de début de saison. Le stage de mars est complet et un nouveau stage est ouvert en avril.
  • Le calendrier a été adapté en fonction des conditions climatiques: le jardin ouvre début mars, plutôt que fin février, le stage sur les insectes est avancé d’un mois, les stages de plantation sont, eux, reculés de quelques semaines.
  • Le Jardin des Merlettes organise, à la demande, des formations ‘en intra’ dans les régions. En 2017, ça a été la Bretagne, le Midi et les confins de la Bourgogne. Pour un groupe de cinq stagiaires minimum, c’est le Jardin qui vient à vous. Une expérience enrichissante pour nous aussi et qui nous permet de découvrir de nouveaux paysages, d’autres variétés fruitières tout en gardant la même philosophie d’adaptation des méthodes culturales vers une plus grande autonomie des jardins.

Nous avons hâte de vous accueillir au jardin et de vous montrer tout cela. Alors, à bientôt !


Laisser un commentaire