Les nouvelles du jardin : mai 2014

24 mai 2014

Biodiversité et développement durable au fil des saisons

Soin et restauration des arbres fruitiers

Une de nos résolutions de début d’année « Former des jardiniers à soigner et restaurer les arbres fruitiers anciens » a trouvé son expression avec la session de formation que le Jardin des Merlettes a assuré fin mars au domaine de Villarceaux. Nous nous sommes transportés dans ce jardin remarquable de l’Oise pour montrer à l’équipe de jardiniers comment reprendre certaines tailles pour pérenniser les formes fruitières d’origine. Une expérience très enrichissante dans ce beau site que nous vous encourageons à visiter.

Visiter le domaine de Villarceaux

Domaine de Villarceaux

Complexité de la culture bio

Contrairement à une idée trop répandue, cultiver en ‘bio’ n’est pas synonyme de simplicité, au contraire, c’est complexe et soigneux. Traiter les problèmes de ravageurs et de maladies requiert plus de temps que la taille elle même. Nous proposons sur notre blog une série d’articles dont le premier s’intitule « Ravageurs et maladies au jardin : I repérer les soucis ». Ci-contre une photo de branche de pommier déformée l’an dernier par les attaques de pucerons. Les auxiliaires sont à l’œuvre, certes, mais parfois un peu débordés par l’appétit des ravageurs !

Voir l’article du blog 

2 Branche déformée pucerons

 

Bio et artistique : un jardin français en Italie, Biolabyrinthus

Une fois n’est pas coutume : nous faisons appel à votre générosité pour aider nos amis Claude Pasquer et Corinne Detroyat à réaliser un projet très original dans le cadre du concours international italien de jardins créatifs. Souvenez vous : le champicomposteur au Jardin des Merlettes, c’était Claude ! En participant à ce ‘crowdfunding’ pour un montant symbolique, vous apporterez votre petite alvéole au cadre de la ruche et vous encouragerez une initiative franchement originale et sympathique.

Voir le projet du Biolabyrinthus

3 Champi_new

Repérez les stades phénologiques et devenez ‘ami (e)’ du jardin

Quand on cherche à identifier les maux qui attaquent les plantes, il est utile de repérer les stades phénologiques des végétaux. Les pucerons n’attaquent pas des bourgeons qui n’ont pas encore débourré ! Nous avons entrepris de suivre le développement de nos arbres stade par stade et de publier des photos au fil des jours sur notre page Facebook. Nous n’en sommes qu’au début, et de l’observation, et de l’usage de Facebook, et ces observations procurent quelques surprises…

Consulter la page Facebook du Jardin des Merlettes

4 logo-facebook

Le jardinier familial, gardien de l’écosystème

Avril a été le mois du développement durable. On l’oublie parfois mais le jardinier familial est un acteur majeur de la protection de l’environnement. Plutôt que de critiquer les agriculteurs, balayons devant notre porte (d’abri de jardin) et tâchons de faire des progrès nous mêmes pour mieux comprendre et préserver nos écosystèmes.  Les bonnes pratiques culturales commencent chez nous. Ci-contre par exemple, une photo de la jeune haie champêtre du jardin et de l’un des nids qu’elle abrite.

Voir l’article du blog

5 Haie variée et nid

 

La complexité des insectes, les vertus cachées des araignées !

Quand on commence à s’intéresser à la biodiversité ordinaire, c’est tout un monde que l’on découvre, une raison de plus de respecter la nature. Voyez par exemple cet article sur les araignées, petites bestioles généralement peu aimées et dont les toiles se révèlent de super filtres à… pollution.

Terraeco : le pouvoir filtrant des toiles d’araignées

Araignée et sa toile

 

Les abeilles, on en reparle

Une petite piqûre de rappel sur l’utilité de préserver nos insectes en évitant d’utiliser des produits phyto sanitaires : dans les vergers du Sichuan, les hommes font le travail des abeilles depuis la fin des années 80. Et leurs voisins continuent d’arroser leurs champs de produits insecticides. Ci contre une photo de la délicate opération de recherche des reines dans une ruche.

Regarder l’article sur la pollinisation manuelle en Chine populaire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rectification à propos de la photo mystère de décembre (champignon saprophyte)

Notre “solution de la question mystère de décembre” était par trop imprécise. Elle semblait confirmer une idée répandue mais fausse, qui voudrait qu’en enlevant le “chapeau” d’un champignon lignivore, on supprime aussi le problème qu’il pose. La réalité est beaucoup plus nuancée, comme l’explique un de nos lecteurs et amis…

Voir la discussion sur le blog du jardin

Champignon lignivore

Les prochains stages au jardin

La saison des tailles s’est achevée et nous voici repartis. Cette fois nous plantons, semons, soignons… et commençons les éborgnages et ébourgeonnements avant les tailles en vert proprement dites, en juin.

-       les 22 et 23 mai : insectes ravageurs et maladies

-       les 26 et 27 mai : parterres de vivaces

-       les 5 et 6 juin : tailles « en vert » des arbres fruitiers

-       les 12 et 13 juin : taille des arbustes d’ornement

-       les 26 et 27 juin : soins du sol, paillages et arrosage raisonné.

 

Réponse photo mystère janvier

Il s’agissait d’une partie d’un rosier ‘Mme Butterfly’ grimpant sur une pergola et qui est maintenant tout prêt à exploser de roses (à suivre sur Facebook), suite à cette taille d’hiver bien revigorante effectuée avec les stagiaires en taille de rosiers.

Réponse photo mystère  janvier

Photo mystère de mai

Et là, que voyez vous ?

Photo mystère


Laisser un commentaire