Un stage au Jardin des Merlettes : au bonheur des jardiniers

15 mars 2011

Un stage au Jardin des Merlettes, c’est bien sûr l’occasion d’un apprentissage technique. On y vient pour apprendre l’art des jardins, pour choisir, tailler ou soigner des végétaux. Mais pas seulement. Un stage au jardin, c’est avant tout un moment de détente et de réflexion dans un jardin respectueux de l’environnement, en compagnie d’autres jardiniers passionnés. Les stagiaires viennent d’horizons bien différents, ils sont propriétaires de petits jardins ou de parcs, amateurs ou professionnels ; mais ils sont tous là pour apprendre et partager leurs expériences, pour des jardins encore plus beaux et faciles à vivre.

Un apprentissage technique:

Comprendre les règles auxquelles obéissent les plantes

Anticiper la croissance des végétaux

Savoir sur quel bourgeon un buisson repartira vraisemblablement quand on le taille. Anticiper la taille (le diamètre) d’un rameau un an, deux ans plus tard, le tailler et ajuster ses liens en conséquence. Prévoir le volume qu’occupera un arbuste (6 mois, un an, dix ans plus tard), une plante vivace (en surface au sol) et dégager l’espace autour des végétaux plus sensibles.

Aider les plantes dans leur développement

Anticiper la croissance des végétaux : si un arbuste pousse dans une direction donnée, que celle ci soit bien dégagée. Si un arbre porte trop de fruits, les éclaircir… aussi vite que possible… Recéper (tailler très sévèrement) les végétaux malades pour leur permettre de redémarrer.

1 1Recépage lilas1 2Taille hydrangéa1 3Taille forsythia

Transmettre un savoir faire

Intégrer les savoirs théoriques

Intégrer l’expérience des anciens et  les découvertes récentes en biologie végétale.

Cultiver le sens de l’observation. L’œil du jardinier, son suivi régulier des plantations est le meilleur outil pour un diagnostic fiable de l’état de chaque plante.

Connaître ce qui est prévisible… et garder de la place pour l’imprévisible

Mettre en pratique pour apprendre à faire soi même et mémoriser

Une participation active. Le stage ne comprend qu’un tiers de théorie, au grand maximum. Tout le reste  est constitué d’exercices pratiques, sur de vrais végétaux. Le moniteur montre un exemple, puis chacun s’entraîne, d’abord en groupe puis chacun face à un végétal (le jardin est grand !)

Les ateliers durent assez longtemps pour que chacun puisse se souvenir du travail effectué et le reproduire sans difficulté chez lui.

Partager son expérience

Discuter avec d’autres jardiniers et échanger des façons de faire et des astuces pour protéger telle ou telle culture un peu délicate. Les associations de fleurs qui fonctionnent bien, les plantes sans souci

Les modes de gestion d’un jardin. Comment s’épargner du travail tout en ayant un beau jardin. Le recyclage des déchets du jardin, compostage, paillage ou mulch…

Des rencontres entre jardiniers

Les stagiaires viennent de tous les horizons géographiques

Les stagiaires viennent de toute la France, Nord ou Sud, Bretagne ou Savoie, mais aussi maintenant de Belgique ou de Suisse.

Ils viennent aussi de tous les horizons professionnels

Les professionnels

Bien sûrs, les jardiniers amateurs sont des habitués du Jardin des Merlettes, mais les jardiniers professionnels sont également nombreux à suivre les stages. Ceux auxquels on  pense naturellement, les jardiniers qui travaillent dans des sociétés d’espaces verts, chez des pépiniéristes ou des horticulteurs. Mais aussi des professions auxquelles on ne pense pas : les gardiens d’immeubles, les jardiniers d’hôpitaux, de centres sociaux ou de centres de vacances, par exemple.

Les amateurs qui souhaitent passer professionnels

Nous recevons également des jardiniers amateurs qui préparent un projet de reconversion. Car le secteur des espaces verts et des jardins est un secteur en développement qui a besoin de personnes qualifiées, sans pouvoir toujours les trouver.

2 1Essai de sourcier2 2Création de jardins2 3Taille des cerisiers palissés

Mais tous ont en commun l’amour de la nature et l’envie d’apprendre, tout en remettant parfois en cause les a priori

Voir la vidéo de MamaisonTV


Laisser un commentaire