De l’air pour les vivaces

4 septembre 2010

Ce reportage tourné par l’équipe de mamaison.tv lors d’une visite au jardin par un (très) pluvieux jour de juin 2010, insiste sur le besoin d’espace des plantes, c’est à dire de lumière et d’air, deux éléments essentiels pour leur développement mais trop souvent oubliés par les jardiniers. MamaisonTV est une web TV conçue sans pub et sans bandeau qui s’intéresse à tous les aspects de la maison et du jardinage. Son objectif : devenir un référent de l’univers de la maison en images en respectant une éthique de consommation durable. Nos objectifs se rejoignent, et nous sommes heureux de vous présenter quelques uns de ces reportages.

Comme les gens, les plantes ont besoin d’espace pour grandir

On ne plante pas un massif de vivaces comme un massif de bulbes et plantes annuelles. En effet, sa durée de vie est de plusieurs années et cela impose certaines contraintes de plantation et d’entretien. Les photos ci-dessous montrent combien la progression d’un massif est rapide entre le moment de la plantation, l’hiver deux ans plus tard, et la floraison, au troisième printemps.

Créer un parterre de vivaces

1 Plantation initiale année 02 Plantation 3 ans fin hiver3 Plantation juin

Une plante vivace met environ deux ans à s’établir, c’est à dire à créer un chevelu de racines capable de produire une rosette bien fournie puis de nourrir une belle plante. La troisième année, la touffe est en général quatre fois (parfois dix fois) plus grosse qu’à la fin de la première année et produit une profusion de fleurs,  à condition toutefois d’avoir assez de place pour grandir… sans gêner sa voisine. Pour éviter que les plantes ne s’étouffent les unes les autres dès la quatrième année, il suffit de veiller à ménager air et lumière autour de chaque plante.

Aérer des plantes consiste à supprimer des feuilles aux plantes voisines et à favoriser les plantes moins développées. Par exemple, couper les feuilles très drues de certaines vivaces comme les hémérocalles, ou éclaircir certaines qui, telles les alchémilles, s’étalent volontiers après leur floraison. Si elles gênent des plantes plus petites, on peut aussi penser à arracher les feuilles des roses trémières sur une hauteur de soixante centimètres environ depuis le bas de la tige.

Enfin, si certaines plantes ont pris trop d’extension, les sedums et les stacchys lanata sur notre photo par exemple, on peut ôter quelques rejets à la base et des replanter ailleurs, ou les offrir à un(e) ami(e) jardinier(e). Ces plants trouveront vite preneur. Et on peut, bien sûr, profiter de ce moment pour ajouter un peu de compost bien mûr et réapprovisionner le paillage dans le parterre.

Apprendre les paillages au Jardin des Merlettes

Air 1 Sedums et stacchys lanataAir 2 Lys et echinacea purpureaAir 3 scabieuse et Tradescantia

Des fleurs tout au long de l’année

Le déroulement des saisons et la succession des fleurs qui ornent un parterre mois après mois sont d’autres éléments importants à prendre en compte pour la conception et l’entretien d’un massif. Les trois photos ci dessous ont été prises au cours de la même année sur le même parterre. Le début du printemps marque l’apogée des bulbes. La terre argileuse de Puisaye n’est pas encore assez chaude début avril pour éveiller les systèmes racinaires des plantes vivaces. En revanche, les plantes à bulbes profitent des réserves emmagasinées l’été précédent. Les rosettes des plantes vivaces commencent à se développer lorsque les tulipes les plus tardives sont écloses. Elles émergent du bourgeon central qui a hiverné au ras du sol et que l’on distingue à peine.

La nature accélère son rythme en même temps que les jours s’allongent. La catananche, par exemple, dont on voit une touffe ci dessous, commence à produire des feuilles fin avril, après les dernières gelées. Elle fleurira en juillet quand le parterre ne montrera plus aucune trace des somptueuses tulipes d‘avril, hormis peut être quelques fruits fécondés. Les sedums s’apprêteront alors à prendre le relais pour une floraison en septembre et octobre qui clôturera la saison. A cette période, on complètera les plantations et on choisira de laisser en place pour l’hiver telle ou telle tige qui donnera du relief au jardin lorsque la neige arrivera.

Catananche1 avrilCatananche2 maiCatananche3 juillet


Laisser un commentaire