Reportage sur la taille d’été des arbres fruitiers palissés

21 août 2010

Cette vidéo a, tout comme celle sur les forficules, été préparée par l’équipe de mamaison.tv, une web TV conçue sans pub et sans bandeau qui souhaite devenir un référent de l’univers de la maison en images. Son souci de respecter une éthique de consommation durable rejoint celui du Jardin des Merlettes, ce qui a permis la réalisation de quelques jolis reportages.

6 gestes simples et efficaces pour vos arbres fruitiers en été

Même si on ne souhaite pas opérer une “taille en vert” à proprement parler, les arbres fruitiers bénéficient beaucoup des quelques soins que l’on prend le temps de leur prodiguer au milieu de l’été. Nous vous proposons donc quelques actions très simples à accomplir avant la fin du mois d’août et qui éviteront des efforts inutiles à vos arbres et favoriseront une meilleure fructification l’année suivante.

  • Nettoyer le pied des arbres : désherber et enlever les repousses du porte greffe. Arracher ces pousses plutôt que les couper au sécateur car cela permet d’ôter une bonne partie des yeux cachés à la base des rameaux et qui démarrent sans faute dès que l’on a coupé ceux-ci.
  • Vérifier tous les liens : les desserrer ou rattacher les branches, selon les cas et remplacer un lien devenu trop petit par un autre plus solide. Cette action semble bien simple, et pourtant, ce conseil est rarement respecté. Or les arbres ont poussé depuis la taille d’hiver ; les rameaux, gonflés de sève, ont changé de diamètre. La tâche, parfois bien fastidieuse, de vérification des liens, empêche les étranglements et permet une croissance harmonieuse.

Repousse porte greffeLien plastiqueLiens raphia

  • Incliner les branches pour les mettre en bonne position sur le support (espalier ou contre espalier) : environ 45°, et parfois de façon plus horizontale, si la pousse est très vigoureuse. Il faudra vérifier ces attaches en automne.  Mais il est important de commencer aussitôt que possible, et en tous cas, avant l’aoûtement des pousses, c’est-à-dire avant que le processus de lignification des nouvelles pousses n’intervienne. Attention, c’est un geste qui demande soin et patience. Il est souvent nécessaire procéder par étapes pour obtenir le résultat souhaité.
  • Supprimer les gourmands les plus vigoureux. Chez un arbre fruitier, vigueur et fructification ne font pas bon ménage. Il faut donc supprimer aussi vite que possible les nouveaux rameaux qui croissent de façon verticale à l’intérieur d’une forme palissée et qui dérobent au reste de la structure un considérable flux de sève. Là encore, arracher le rameau, plutôt que tailler.
  • Arrêter la pousse des branches charpentières par suppression du bourgeon terminal, à l’ongle, tout simplement, ou avec une épinette. Ce geste envoie un message à toute la branche, celui de pousser sur les côtés, et favorise donc la formation de coursonnes, ces petites branches latérales, organisées “en arêtes de poisson” et qui porteront les fruits dans les années à venir.
  • “Coursonner”, c’est à dire réduire d’environ un tiers les rameaux latéraux qui se sont développés depuis le printemps. Cela contribue à les renforcer et à protéger les bourgeons ou dards à la base de chaque nouvelle branche qui, de rameau à bois, se transforme ainsi en coursonne porteuse de boutons à fruits. Ce geste est essentiel dans ce que l’on appelle la ‘taille en vert’.

Inclinaison 45°GourmandTerminaison

Chaque fois que l’on s’occupe de ses arbres, il est utile de réfléchir à ce qui se passe dans l’arbre, du point de vue de la biologie végétale et, en particulier, aux flux de sève qui l’alimentent. C’est une notion très importante qui conduit le geste de l’arboriculteur. Il faut avant d’agir réfléchir toujours à la nécessité du geste qu’il va accomplir. Ces petits gestes sont accessibles à tout jardinier attentif et soigneux. Ils amélioreront sans aucun doute la santé et la vigueur de vos arbres fruitiers et sont dans la droite ligne de ce que nous recommandons dans les stages que nous organisons, pour les jardiniers amateurs ou professionnels, par exemple, celui qui aura lieu en septembre 2010 et qui s’intéresse aux prédateurs et maladies des arbres fruitiers.

Bon courage, et à vos raphias !


2 réponses à “Reportage sur la taille d’été des arbres fruitiers palissés”

  1. Buret Josette dit :

    Merci pour vos informations. Je débute avec un abricotier qui a 4 ans et qui a donné 60kg de fruits.

  2. Christine dit :

    Bravo !!!

Laisser un commentaire