Soins et taille d’été aux rosiers

20 juillet 2010

Une taille des rosiers ? Non trois, enfin, ça dépend…

Quand on parle de la taille des rosiers on pense en général à la taille d’hiver. Même si elle est très importante, la taille d’hiver ne représente cependant qu’une partie des soins à apporter aux rosiers car elle ne s’applique qu’à une certaine catégorie de rosiers, les rosiers remontants, c’est à dire les rosiers qui fleurissent plusieurs fois dans une saison. Pour les autres rosiers, c’est la taille d’été qui est primordiale.

Quand faut-il faire quoi ?

La taille classique : en fin d’hiver

La taille d’hiver consiste à éliminer, à la fin de l’hiver, tout le bois mort d’un arbuste et à reconstituer sa structure pour ôter les branches qui s’entrecroisent et permettre au rosier de former de nouvelles pousses à la base.

Pour être précis, quand on dit taille d’hiver au Jardin des Merlettes, c’est d’une taille de printemps qu’il s’agit. Les gels tardifs sont très communs dans la Nièvre, et surtout sur notre plateau poyaudin. Tailler un rosier hâte souvent le départ de sa végétation. Si l’on taille alors que des gels sont encore à craindre, par exemple fin février ou début mars, les jeunes pousses qui s’ensuivent seront immanquablement exposées à ces gels. Il faudra donc retailler, une perte d’énergie pour le rosier… et le jardinier !

La taille d’été des rosier non remontants, en juillet

Les rosiers non remontants préparent durant l’été la floraison du printemps de l’année suivante. Ils ne peuvent émettre des bourgeons à fleurs qu’à partir de bois âgé d’un an ou plus. Pas question donc de les restructurer par une taille sévère en hiver. Ils repousseraient sans problème mais… sans fleurs cette année là.

On les laisse donc tranquilles en hiver, et on les taille après leur floraison en éliminant les tiges les plus anciennes. Le rosier ‘Veichelblau’ ci-dessous est un exemple magnifique de ce type de rosier. On se contente en mars ou avril de vérifier les attaches… et on profite de la floraison en juin. En juillet, on passe à l’acte et on taille en fonction de l’âge des branches. Chaque pousse fleurit en principe 3 à 4 ans et on régénère l’arbuste par sélection (et élimination) des pousses les plus anciennes.

Veich_fin_hiver2Veich_printempsVeich_eclos

Le prochain stage de taille de rosiers non remontants aura lieu les 12 et 13 juillet 2011.

Voir les détails du stage de taille d’été des rosiers

Le palissage des rosiers grimpants et des rosiers lianes, en août

Une amie me montrait l’été dernier un de ses rosiers grimpants, ‘Dorothy Perkins’, je crois. Comme nous discutions de son jardin, elle s’est accroupie et, avant que je réalise ce qui se passait, elle a donné quelques rapides coups de sécateur au pied de son rosier en s’exclamant “ah, tous ces gourmands !”

Zéphirine Drouhin

Malheureusement, pour son rosier et pour son jardin, ce n’était pas des gourmands. C’est entendu, certains rosiers, ‘François Juranville’ ou ‘American Pillar’, par exemple, sont assez inesthétiques quand de grosses pousses commencent à surgir de leurs pieds… et, pire, quand elles atteignent un ou deux mètres. Mais ces pousses sont la promesse des futures floraisons et il faut les choyer. D’abord, les guider avec des liens très souples, pour commencer à les conduire dans la direction souhaitée, puis les attacher plus solidement quand elles sont aoûtées. Ce palissage bien conduit permet d’habiller très facilement les façades et pergolas. Seule difficulté : les pousses cassent comme du cristal et un peu d’entraînement s’impose.

pousses-a-attacher

Le prochain stage de palissage de rosiers grimpants et lianes aura lieu en septembre 2011.

Voir le calendrier des stages

Les soins aux rosiers remontants, durant toute la saison

Certains rosiers, des rosiers paysagers, mais aussi des rosiers buissons comme ‘Mozart‘, ‘Pink Cloud‘, etc.,  fleurissent en juin, puis fin juillet, en septembre/octobre, ou même tout l’été sans discontinuer, pour les plus généreux.

Pourtant, les jardiniers se plaignent souvent que leurs arbustes ne sont pas aussi florifères que ce que leur avaient donné à penser tel catalogue ou pépiniériste. C’est parce qu’un rosier a besoin de soins  réguliers pour exprimer le maximum de son potentiel. Il a d’abord besoin d’eau. Donc, soit on l’arrose régulièrement, pas trop souvent, mais copieusement,  soit il faut penser à pailler soigneusement le sol au pied. Nous préférons cette solution car, à l’usage,  elle nous paraît permettre une meilleure résistance du rosier aux maladies.

Il faut également éliminer régulièrement les fleurs fanées, et pas seulement pour des raisons esthétiques. Lorsque la fleur fanée reste sur les rosiers, un fruit commence à se développer. Un mécanisme hormonal se met alors en route qui inhibe partiellement la pousse de nouvelles branches florifères. Comme pour les plantes vivaces, la suppression régulière des fleurs fanées est donc l’assurance d’une floraison renouvelée. Avant de blâmer l’obtenteur ou le pépiniériste, chacun doit donc tailler devant sa porte !

Pink CloudLa roseraie en étéMme_Butterfly

Ces remarques sont destinées aux jardiniers qui sont absents de leur jardin une partie de la saison et qui s’étonnent du manque de floraison de leurs rosiers en été. Mais qu’ils se rassurent : l’absence de taille de nettoyage semble sans conséquence pour la santé du rosier.


17 réponses à “Soins et taille d’été aux rosiers”

  1. Soler dit :

    Bonjour,
    Jardinière débutante, j’ai depuis cet hiver un rosier liane remontant Eugène delacroix. Il est actuellement en grappe de fleurs ou bourgeons. Depuis qq jours une pousse légèrement rosée poussait plus rapidement que les autres branches. Hélas, j’ai bien peur d’avoir commis la même erreur que votre amie en arrachant ce que j’ai pris pour un drageon. De plus, je ne parviens pas à avoir des infos sur la taille de ce type de rosier, faut-il couper fleur à fleur les roses fanées composant le bouquet, et quand ce dernier est fané en entier, comment tailler pour que cela refleurisse.
    Merci à ceux qui pourront m’apporter une réponse!

  2. Christine dit :

    Bonjour,
    Merci de votre message.
    Oui, je crois que vous avez effectivement commis une erreur… fatale : les gourmands de rosiers ne sont JAMAIS rose mais bien vert clair Donc vous avez probablement supprimé une jeune pousse prometteuse et qui mettait toute son énergie à rejoindre ses collègues.
    En ce qui concerne les fleurs fanées, supprimez tout le bouquet une fois fané et réduisez environ de moitié le rameau qui le porte. De nouvelles pousses apparaîtront rapidement.
    Bon courage !

  3. Bonjour!
    Merci pour cette info!
    J’ai eu pour une fois la bonne idée de faire une recherche avant de tailler des pousses rouges sorties en deux jours sous notre climat déréglé.
    Quelle chance la découverte de votre site;
    Notez que la rose est ma fleur préférée et que mon patronyme signifie”Rameau de rose”. Alors, que demande le peuple !
    Je n’ai pas choisi cette variété de rose roses car je viens d’emménager dans une maison dans l’Yonne. Et le jardin n’était pas entretenu. Alors, j’ai du boulot et je cours, en plus de l’aménagement intérieur, après le temps car je fais beaucoup de choses moi-m^me.
    Bien cordialement.
    Je m’abonne à votre newsletter.

  4. marlene dit :

    bonjour,
    ravie d’avoir trouvé votre site et vos explications; pourtant je n’arrive pas à identifier deux des rosiers de mon terrain (que je viens d’acquérir l’année derniere); ils semblent être buissons avec des grappes de fleurs rouges en juin juillet; puis plus rien mais de grandes tiges naissent de chaque côté (aumoins 4 par rosier) et dépassent les 2 mètres; elles ne semblent jamais vouloir s’arrêter de pousser alors qu’au centre le rosier reste petit et reconnaissable; l’année derniere, j’ai coupé ces grandes et grosses branches à 2/3 environ; de nouvelles branches immenses viennent de naitre à leur aisselles; sans fleur je precise; alors? gourmands? à garder? à tailler? ce n’est pas tres esthétique et ça fait plutôt désordre dans le massif; impossible de voir si les branches viennent de sous la greffe car les rosiers tres anciens à mon avis, ont des nœuds énormes au pied et les branches basses empêchent une bonne vision;
    auriez vous une astuce?
    tres cordialement

    Marlene

  5. Christine dit :

    Bonjour,
    Vous avez probablement affaire à un rosier non remontant qui a besoin d’établir ces grandes pousses chaque été pour les faire fleurir au printemps suivant. Ne les coupez pas mais laissez les s’arquer en parapluie autour de leur centre. Supprimez au pied les vieilles pousses (3 ans ou plus) et vous aurez une floraison magnifique en juin prochain. Vous n’avez pas assez de place ? Tant pis : on ne peut pas changer le mode de croissance d’une plante. Alors, vous lui faites de la place où il est ou vous essayez de le déplacer à un endroit plus spacieux (une opération toujours un peu dangereuse pour la plante, à pratiquer plutôt à la période de repos, à partir de mi novembre…)
    Bon courage

  6. sola dit :

    bonjour,
    j’ai plusieurs rosiers qui donnent des fleurs chaque années.
    Par contre cette année la moitié de mes rosiers ne font pas de fleurs ils ont pourtant été coupés de la même manière que les années précédentes que se passe t il?
    Merci nadine

  7. Christine dit :

    Bonjour,
    Patience et longueur de temps…
    Arrosez vos rosiers cet été quand il fera chaud et laissez les tranquilles. Attachez les pousses, en les inclinant quand cela est possible
    Cordialement

  8. LAURENT dit :

    Bonjour,
    je viens de découvrir votre site, merci pour toutes ces explications. J’ai acquis il y a trois ans maintenant un joli massif de rosiers “Charles Aznavour”. Rien à dire les deux premières années, les rosiers ont fleuri tout l’été. En revanche, cette année, ils ont triste mine et un port rigide. Ils n’émettent guère de nouvelles fleurs. Puis-je les tailler un peu sec ce mois de juillet pour qu’ils repartent de plus belle (ils sont remontants) ? Cette taille ne risque-t-elle pas de les abimer (il fait très chaud en ce moment chez moi comme dans le reste de la France) ?
    Cordialement
    Laurent

  9. Christine dit :

    Bonjour,
    Avant de ‘punir’ essayez plutôt la manière douce. D’abord, arroser abondamment : selon votre sol, voyez quelle quantité d’eau il faut mettre au pied pour bien imbiber le ‘bulbe d’arrosage’, c’est à dire l’ensemble des racines de votre arbuste.
    Tailler bien sûr les fleurs fanées, plus deux ou trois feuilles, mais pas plus.
    Apporter un peu d’engrais, si possible du fumier en surface
    Biner puis pailler le pied de vos rosiers ‘une épaisse couche de mulch (environ 10cm) ou de BRF (Bois raméal fragmenté, tout en laissant le point de greffe au soleil (c’est à dire, pas enterré, mais au milieu d’une petite cuvette).
    Une dernière chose, si de nouvelles pousses sont vertes mais avortées (pas de bourgeon terminal), raccourcissez la de deux ou trois feuilles
    Bon courage, ceci est un peu pus fatigant que de prendre un ébranchoir mais d’expérience, ça réussit très très souvent
    Cordialement

  10. mohamed dit :

    bonjour,
    je viens de découvrir votre site c’est fantastique,
    je voulais juste savoir précisément comment reconnaitre un rosier remontant d’un autre
    merci bonne continuation.

  11. Monique Maillot dit :

    Bonjour

    Malgré toute les infos que j’ai pu lire, je ne m’y retrouve pas sur lew rosiers.
    J’en ai deux un grand 2m qui etait au fond de mon jardin et que l on ne voyait pas. Je l’ai déraciné et replanté à vue puis taillé ssévèrement. Ai je bien fais ?
    Le deuxième est un petit rosier qui fleurit tout le temps Comment dois je le tailler?

    Merci

  12. Scarizzi Marianne dit :

    Bonjour,j’ai fait appel à un ami pour m’aider dans le jardin,il est tombé sur un rosier grimpant” iceberg ” l’a taillé rudement,laissant 3grandes tiges dénudées de feuillage,il est nu.J’habite à 1200 mètres d’altitude,hiver neigeux rigoureux,dans les Alpes de Haute-Provence,j’ai peur qu’il ne meurt.Que puis-je faire pour lui venir en aide.Merci d’avance.Marianne.

  13. Christine dit :

    Bonjour,
    Merci de vos encouragements.
    Pas de mystère : pour reconnaître un rosier remontant,il faut constater les floraisons successives. Quand une première floraison est finie, taillez assez vite les hampes de fleurs fanées et attendez. Si une nouvelle floraison se prépare, le rosier est remontant.
    Pour ne pas juger trop vite, sachez que la plupart des rosiers sont plus ou moins remontants. Il y a bien sûr ceux qui sont vigoureux et toujours prêts à vous offrir de nouvelles fleurs (Pierre de Ronsard, Guilayne de Féligonde…) mais la plupart des rosiers ne sont pas si vaillants. Ils fleurissent une première fois en juin puis éventuellement fin juillet ou début août et, pour les meilleurs d’entre eux, une troisième fois en septembre/octobre. Mais pour vous offrir ces floraisons supplémentaires, ils ont besoin de votre aide : taille des fleurs fanées, apport d’eau en été (selon votre sol, toutes les semaines ou tous les 15 jours), du crottin en hiver…
    Patience et bonne chance
    Cordialement

  14. Christine dit :

    Bonjour,
    Si le petit rosier fleurit tout le temps, c’est probablement que vous faites tout ce qu’il faut pour qu’il soit bien : ne changez rien. Il suffit d’enlever les fleurs fanées. Les petits rosiers paysagers sont conçus pour demander très peu de soins.
    En ce qui concerne le grand, quand l’avez vous déplacé ? Si vous avez fait cela l’hiver dernier, pas de problème. En revanche, si c’était cet été, ne vous étonnez pas qu’il ait du mal à redémarrer : s’il repart au printemps, il restera fragile environ 3 ans. Pensez à l’arroser et ne le taillez pas trop sévèrement.
    Cordialement

  15. Christine dit :

    Bonjour,
    Ce n’est pas le moment de tailler les rosiers remontants comme le rosier ‘Iceberg’. Cette taille se pratique à la fin de l’hiver.
    Mais maintenant que cette taille a été faite, il n’y a plus grand chose à faire que d’attendre tranquillement (et avec confiance) le printemps prochain. Très probablement, votre rosier renaîtra et fera de jolies pousses.
    La semaine dernière, je vous aurais dit de bien l’arroser, mais il pleut assez en ce moment, cela devrait suffire. Un peu de crottin de cheval cet automne, peut être ?
    Cordialement

  16. isabelle dit :

    Bonjour, j’ai une guirlande d’amour qui pousse sur une palissade le long d’un mur. En été, puis-je couper les grappes de fleurs fanées et à quelle endroit ? Dois-je laisser pousser les petites tiges qui poussent à la verticales ou les laisser pousser ? le rosier a fait beaucoup de pousses sur le dessus de la palissade, puis-je les couper en ete ?

  17. Christine dit :

    Bonjour,
    Attention, si vous coupez les nouvelles pousses de votre rosier, c’est autant de floraison pour l’an prochain que vous supprimez. Ce n’est pas la bonne façon de le conduire. Il vaut mieux tailler, à la base, les branches les plus âgées. Je fais ça en hiver mais s’il n’y a qu’une ou deux branches à enlever, vous pouvez le faire en ce moment, cela laissera de la place pour les nouvelles pousses qui fleuriront au printemps prochain. Attachez en les inclinant (= palissez) les nouvelles pousses, ne les raccourcissez pas.
    Cordialement

Laisser un commentaire